Sous les auspices de Goya

Le kakemono annonçant mon expo à la Salle Capitulaire de Bordeaux côtoie la statue de Goya, mort dans cette ville en 1828.

_MG_7979-Goya-1

Publicités

Une réflexion au sujet de « Sous les auspices de Goya »

  1. c’est pas beau ça !!!
    Plus je regarde vos peintures, plus j’ai l’envie d’animer un atelier d’écriture à partir de chacune de ces femmes. Elles portent une histoire que l’on a hâte de découvrir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s